L'évolution des équipements de bureaux d'entreprise

Les années quatre-vingt

L'évolution du mobilier de bureau au cours des 30 dernières années a été alimentée par les quatre principaux facteurs que sont la technologie, la santé des employés, la sécurité et le bien-être et l'évolution des pratiques de travail.

Dans les années 1980, la conception de l'organisation a été largement centrée sur le statut et la hiérarchie, ce qui a entraîné la création d'une forte proportion de bureaux fermés, cloisonnés plutôt que des espaces ouverts et collaboratifs. Les surfaces d'écriture représentaient l'utilité principal du poste de travail puisque les ordinateurs étaient utilisés uniquement comme référence et considérés comme un accessoire. Les équipements périphériques tels que les imprimantes et les télécopieurs, ont été placé à distance et les documents se stockaient principalement sous forme papier, créant une demande pour les armoires de rangement.

Le changement

Dans la décennie suivante, les structures organisationnelles et les équipes ont commencé à s'aplatir et la technologie à devenir prééminente. L'agencement de bureau de plus en plus fonctionnel provoque un changement complet dans l'entreprise avec moins de bureaux privés et plus d'espaces ouverts nous indique le spécialiste kytom.fr. Les ordinateurs prolifèrent et deviennent l'objectif principal de chaque unité; toutes les autres surfaces sont devenues secondaires. Les organisations en constante évolution exigent une plus grande souplesse dans les modalités de placement mais la nécessité de stocker des documents sur support papier perdure. Avec des coûts de la technologie en chute libre et une demande croissante pour les imprimantes, les scanners et autres périphériques, les utilisateurs soudainement ressentent les effets de l'utilisation de l'ordinateur en continu. En conséquence, la demande de mobilier ergonomique prospère.

L'organisation moderne

Depuis l'arrivée du nouveau millénaire, la technologie a dominé le marché professionnel avec des meubles considérées comme accessoires à l'appui d'ordinateurs et des équipements auxiliaires. Cependant, bien que la technologie soit devenue de plus en plus omniprésente, elle est aussi devenue moins intrusive avec l’arrivée d' écrans plats, de petit matériel, et d'ordinateurs portables. Une plus grande mobilité peut maintenant être imposée et les utilisateurs exigent des meubles qu'ils peuvent s'approprier. Il existe aussi une plus grande confiance dans les fichiers de documents informatisés, ce qui a entraîné moins d'armoires de rangement.

Les 30 dernières années avec une poussée de la conception durable, voient la sensibilisation autour des questions de santé, de sécurité et de bien-être de la conception du lieu de vie professionnel. Les meubles de bureaux sont sélectionnés pour leur valeur écologique, avec une focalisation croissante sur les pratiques de développement durable dans le transport et la fabrication de l'équipement bureautique. Heureusement, l'industrie de la fabrication de matériel de bureau a ouvert la voie en proposant une large gamme de mobilier dits «verts».

La demande de mobilier ergonomique a généré une grande variété de matériel de bureau convivial comprenant notamment les sièges avec accoudoirs réglables, réglage de hauteur d'assise et de profondeur, et à soutien lombaire. Les plans de travail peuvent maintenant être ajustés manuellement ou électroniquement, ce qui permet aux employés de rester assis ou debout. Pour la première fois dans l'histoire, l'effectif est composé d'au moins trois générations, imposant la nécessité de satisfaire les différentes exigences ergonomiques et les styles de travail. L'accès à la lumière naturelle est devenue un objectif de conception universel, ce qui conduit à des hauteurs de panneaux inférieures entre les postes de travail et l'utilisation de matériaux plus transparents. En outre, non seulement les panneaux deviennent moins imposants, ce qui permet une meilleure circulation de l'air, mais les préoccupations d'accessibilité conduisent à la disparition des bacs généraux en faveur des tours de stockage personnel.

Conception du space-planning

Le space-planning des locaux utilisés se fondait sur deux hypothèses qui ne s'appliquent plus: en premier lieu, que les gens sont à leur bureau toute la journée et d'autre part, que la journée de travail commence à 9 heures et se termine à 17 heures. Des études ont montré que les employés techniques et les cols blancs consacrent plus de 50 pour cent de leur temps hors de leur entreprise, avec un pourcentage plus élevé pour les postes de direction. Le poste personnel est en train de devenir une succursale de la maison, où la journée commence et se termine avec une série de réunions formelles et informelles entre les deux.

Aujourd'hui, bon nombre des facteurs à l'origine des décisions concernant le mobilier ont plus à voir avec la modification du climat des affaires que de renforcement de la hiérarchie. Les meubles sont attribués en fonction des exigences fonctionnelles plutôt que du statut. Les employeurs se préoccupent de favoriser le travail d'équipe et la collaboration et recherchent des meubles qui soient mobiles et facilement reconfigurés. Les designers des fabricants sont généralement en avance sur la courbe d'anticipation des tendances en milieu de travail et investissent massivement dans la recherche et le développement. En définitive, l'objectif des entreprises, de la communauté des fabricants est de créer des lieux de travail à haute performance qui nourrissent et stimulent les gens qui y travaillent.